18 décembre 2019 |

Neuchâtel veut sensibiliser la population à la technologie blockchain

Bien que les entreprises intègrent de plus en plus la blockchain dans leurs projets, cette technologie reste néanmoins difficile à appréhender pour les citoyens. Avec son projet NEDAO, Fabio Bonfiglio entend changer cela.

NEDAO est un projet ayant pour objectif d’offrir aux citoyens, PME et institutions du canton de Neuchâtel, une occasion inédite d’expérimenter les nouvelles technologies (smart contracts, DAO, etc.) et de découvrir et comprendre les nouveaux modèles et paradigmes de gouvernance, et l’étendue des applications ainsi rendues possibles. Ce projet en gestation depuis plusieurs mois a récemment reçu un soutien du canton de Neuchâtel.

L’idée du projet est de créer la DAO (Data Access Object) des neuchâtelois. Cet écosystème de contrats intelligents (ou smart contracts), ouvre un champ d’application large. Concrètement, il se sert de la technologie de la blockchain pour que les personnes puissent se réapproprier leurs données.

« Elle servirait de plateforme pour soumettre des idées ou encore financer des projets », explique Fabio Bonfiglio. « L’architecture du DAO permet aux personnes d’être impliquées. Elles pourront interagir avec tous types de projets, du concours de balcons fleuris à la création d’un centre de robotique ».

Une importance croissante de la blockchain à Neuchâtel

Le projet NEDAO a été initié suite au fort développement de la blockchain à Neuchâtel. De nombreux experts réfléchissent aux possibilités qu’ouvrent ces smart contracts. Au niveau des aspects légaux, technologiques, de l’innovation ou encore entrepreneuriaux, le canton de Neuchâtel fourmille d’idées.

Nicolas Vradis, délégué à la promotion économique du canton, est au courant de tous les projets avant qu’ils voient réellement le jour. Dans le cas de NEDAO, il parlait d’un « super projet » avant même qu’il y ait une quelconque approbation étatique. Un groupe de travail juridique se penche actuellement sur la question des DAO. Plusieurs acteurs institutionnels régionaux ainsi que la chaire de droit de l’Université de Neuchâtel en font partie.

LinkedIn Twitter Facebook
Vous êtes intéressé(e) par la blockchain en Suisse occidentale? Visitez notre page sur la blockchain